close

Innovation

Pourquoi est-ce si captivant d’innover ?

AAIA_wDGAAAAAQAAAAAAAAo9AAAAJDQyM2MwYzY1LTAyMTUtNGIxOC1hZWM3LTU4NTRhNjEwMjQ0NA

…j’ai trouvé chez Jankélévitch (en écoutant Laure Barillas lui consacrer un instant sur France Culture ce matin) un début d’explication quand à la passion que vouent certains entrepreneurs pour l’innovation et en particulier leur exaltation sans cesse répétée durant les phases d’initiation de projets qui s’estompe fréquemment durant les phases qui jalonnent leur mise en oeuvre…

L’Aventure, l’Ennui et le Sérieux sont trois manières dissemblables de considérer le temps.

Ce qui est vécu, et passionnément espéré dans l’aventure, c’est le surgissement de l’avenir.

L’ennui, par contre, est vécu plutôt au présent : certes l’ennui se réduit souvent à la crainte de s’ennuyer, et cette appréhension, qui fait tout notre ennui, est incontestablement braquée vers le futur ; néanmoins le temps privilégié de l’ennui est bien ce présent de l’expectative qu’un avenir trop éloigné, trop impatiemment attendu a vidé par avance de toute sa valeur : dans cette maladie l’avenir déprécie rétroactivement l’heure présente, alors qu’il devrait l’éclairer de sa lumière.

Quant au sérieux, il est une certaine façon raisonnable et générale non pas de vivre le temps, mais de l’envisager dans son ensemble, de prendre en considération la plus longue durée possible.

C’est assez dire que si l’aventure se place surtout au point de vue de l’instant, l’ennui et le sérieux considèrent le devenir surtout comme intervalle : c’est le commencement qui est aventureux, mais c’est la continuation qui est, selon les cas, sérieuse ou ennuyeuse.

Il s’ensuit naturellement que l’aventure n’est jamais « sérieuse » et qu’elle est à fortiori recherchée comme un antidote de l’ennui.

Dans le désert informe, dans l’éternité boursouflée de l’ennui, l’aventure circonscrit ses oasis enchantées et ses jardins clos ; mais elle oppose aussi à la durée totale du sérieux le principe de l’instant.

Redevenir sérieux, n’est-ce pas quitter pour la prose amorphe de la vie quotidienne ces épisodes intenses, ces condensations de durée qui forment le laps de temps aventureux ?

Lire la suite >

Les métiers n’existent plus – ils ont été remplacés par des assemblages de compétences

capture-decran-2016-12-30-a-12-08-15

Le grand bazar des compétences est ouvert – approchez approchez !!

  • Tu sais conduire ? Etre aimable ? Servir une bouteille d’eau ? Tu as les compétences pour devenir dans la journée : Chauffeur Uber
  • Tu passes ta vie sur Facebook à poster des recettes de cuisine ? Tu as monté une communauté, tu es donc un être social et tu pourras faire jouer ces compétences pour devenir : Community Manager pour Royal Cassegrain
Lire la suite >

12 ingrédients d’un projet de transition

Transition

Les projets citoyens ont le vent en poupe, mode  d’emploi !

1) Fonder un groupe de pilotage

But : S’ouvrir à la diversité à l’issue de la phase de sensibilisation, afin que le groupe soit plus représentatif et comprenne de nouvelles énergies, de nouveaux points de vue. Les membres de ce groupe de pilotage doivent être prêts dès le début à passer la main (en phase 5).

Lire la suite >